L'Histoire de Bleigny le Carreau

MairieLe village subissant différentes conquêtes, vit son toponyme changer plusieurs fois. On retrouve en 1146 une citation où le village apparaît sous le nom de Blaniacus, qui évolua vers Bladiniacum et même Blenacum en 1151. Les archives permettent de savoir que le nom du village passera également par Blania en 1169, Blaeniacum en 1180, Blagniacum en 1188 et enfin Bleigny en 1342. À partir du XVIe siècle, apparemment sous l'impulsion de Rosbineau-Desvoidy, Bleigny devient Bleigny-le-Carreau en raison d'une activité de tuileries, fabrique de poteries et carreaux.

À l'époque gallo-romaine la mise en valeurs des terres entraîne une diffusion du suffixe -icum, -acum, s'attachant au nom du propriétaire. Les radicaux BLAEN, BLAAN, BLEN, peuvent se rapprocher de la racine BLEN ou BLAN, conduisant à Belenos, dieu gaulois des sources, des sanctuaires et de la médecine. Hypothèse rendue plausible par les nombreuses sources alimentant le village. D'autre part la nature du sous sol est propice à la pousse de plantes médicinales ou botaniques reconnues (une fougère appelée BLEENUM SPICANT ou BLènes) renforçant la relation avec le dieu gaulois de la médecine.